FOOTBALL CLUB LA MONTOYE : site officiel du club de foot de Rainneville - footeo

UNE HONTE...

2 octobre 2009 - 12:13

Si vous ne le savez pas encore, la sanction infligée au club et à notre joueur Kevin GOURGUECHON, est maintenue dans son ensemble :

-          Kevin purge donc injustement 6 matches dont 1 avec sursis.

-          Le club doit s’acquitter de 115 € d’amende.

-          La A prend 10 points à la charte, soit 1 point en moins au général.

 

Quels sont les fondements du maintien de cette décision ?

Quelle est l’utilité de proposer un appel aux clubs sanctionnés ?

Quelle conséquence tirer de l’incident isolé de ce match ?

 

Sans langue de bois, je vous propose donc de réfléchir à tout cela, toute proportion gardée. Il n’y a palabre que parce qu’il y a eu décision polémique et déclarations mensongères. Comment le prouver ?

 

Le jour du match, l’arbitre de centre voit notre joueur à terre et qui crache sur le joueur qui vient de l’agresser.

 

Pourquoi l’arbitre de centre file aussitôt voir l’arbitre assistant, qui au demeurant, lui signale n’avoir vu que la claque ? En effet, si l'arbitre de centre voit le crachat, pourquoi ne va t'il pas immédiatement sanctionner Kévin, puis obtenir des explications auprès de son assistant ensuite ?

 

L’arbitre assistant déclare ne voir qu’une claque et pas de crachat. S’il voit la claque et que s’en suit un crachat, croyez-vous que l’assistant a fermé les yeux ou détourné le regard ?

 

Si vous voyez une claque partir, détournez-vous le regard ou fixez-vous la situation afin de voir si celle-ci s’empire ? Je pense que chacun d’entre nous fixerait la situation afin qu’elle ne dégénère et je pense que c’est ce qu’a fait l’assistant. Et qu’il n’a donc pas vu, à juste titre, de crachat de la part de notre joueur au sol car il n’y en a pas eu.

 

Lors de mon stage professionnel, j’ai eu l’occasion de rencontrer le coach du Pigeonnier. Nous avons reparlé du match. Celui-ci m’a solennellement déclaré qu’il n’y avait pas eu crachat en effet. Que c’est son joueur qui lui avait dit, en rentrant aux vestiaires à l’issue du match, que le nôtre n’avait jamais craché sur lui. Qu’il était prêt à rédiger un courrier avec le président du club, pour confirmer ses paroles et dire que son joueur avait menti.

 

Pourquoi le président du club a finalement expédié un courrier au District, déclarant tout le contraire ?


En commission d’appel, l’arbitre de centre confirme qu’il voit un crachat par notre joueur au sol. L’adversaire déclare qu’il y a d’abord eu crachat, puis par conséquent coup de poing. Qui dit la vérité ? Qui ment ? En tous cas, les deux se contredisent dans leur prétendue version des faits respective. L'un au moins ne dit pas la vérité.

 

Je n’émets de critique à l’égard de personne. Je retrace le fil de l’histoire et fais des constats. Il y a injustice et il est bon de la dénoncer. Les autres clubs ne se gênent pas pour le faire quand ils en font l’objet. LA MONTOYE a un droit de réponse comme tout le monde.

 

Il a été convenu il y a quelques mois, entre dirigeants et joueurs, que les propos émis sur le site n’engageaient que les joueurs et qu’en aucun cas, ce site n’était le site officiel du club, qu’il n’était que le site des joueurs. Ceci est rappelé dans l’Accueil. Cet article n’engage donc que moi et ne reflète en aucun cas la pensée des dirigeants du club.

Commentaires

3-3
LA CENTULOISE FC / SENIORS 1 8 jours
LA CENTULOISE FC / SENIORS 1 : résumé du match 8 jours
3-0
SENIORS 2 / VILLERS BOCAG. AAE 8 jours
SENIORS 2 / VILLERS BOCAG. AAE : résumé du match 8 jours
0-1
SENIORS 1 / FC CHAMBLY OISE (C) 14 jours
SENIORS 1 / FC CHAMBLY OISE (C) : résumé du match 14 jours
SENIORS 1 / FC CHAMBLY OISE (C) 14 jours
1-1
SAINT SAUVEUR AS / SENIORS 2 22 jours
SAINT SAUVEUR AS / SENIORS 2 : résumé du match 22 jours
SENIORS 2 : nouveau joueur 28 jours
0-2
MONCHY OL / SENIORS 1 29 jours
MONCHY OL / SENIORS 1 : résumé du match 29 jours
3-3
AILLY S/S FC SAMARA / SENIORS 1 1 mois
AILLY S/S FC SAMARA / SENIORS 1 : résumé du match 1 mois
SENIORS 2 : nouveau joueur 1 mois

Aucun sondage

CITATION

Le ballon, c'est comme une femme, il aime les caresses.

Eric CANTONA